|Lecture|: Le journal de Bridget Jones de Helen Fielding

Hello les Sparklies,

Dernièrement, j’avais un peu délaissé la lecture pas par manque d’envie mais par manque (cruel) de temps. Tout s’est enchaîné très vite ces derniers mois et lors de mon départ en Erasmus j’avais pris un stock de livres avec moi que je n’ai pas eu le temps de commencer avant fin décembre.

Je suis super contente de vous retrouver aujourd’hui pour un nouvel article lecture. Je ressens beaucoup de plaisir à écrire là-dessus et encore plus à découvrir de nouveaux livres.

Le livre dont on va parler aujourd’hui pourrait presque faire parti des « nouveaux classiques » tellement il a été vendu. Il n’est pas récent et c’est en écrivant cette phrase que je me dis « merde pourquoi je ne l’ai pas lu plutôt ».

« Le journal de Bridget Jones » de Helen Fielding

343 pages – 6,90 euros

Ce titre, vous le connaissez probablement tous. Vous avez soit déjà lu un bouquin de la saga soit vu un des films. Pour moi, ce n’était pas du tout le cas. J’ai toujours eu du mal à lire des livres trop médiatisés et c’était également pareil pour les films ou séries. Soit je dois le commencer dès sa sortie soit j’attends qu’on en parle moins. Ne me demandez pas pourquoi, je n’en ai aucune idée.

J’ai commencé ce livre fin du mois dernier et on va dire qu’au début j’ai eu du mal à accrocher. Le livre, qui en fait est un journal intime (d’où le titre), est donc écrit de la même manière qu’un journal intime ce qui veut dire que parfois les phrases ne sont pas complètes ou bien qu’il manque des mots. A cause de ça, j’ai vraiment eu du mal à m’y accrocher au début et en fait finalement je me suis très vite retrouvée dans le bouquin et je me suis vite attachée au personnage principal.

Je vous livre la quatrième de couverture : 

« 58,5 kg (mais post-Noël), unités d’alcool : 14 (mais 
compte en fait pour deux à cause de soirée de nouvel an), 
cigarettes : 22, calories : 5 422. » 

À presque trente ans, Bridget Jones consigne ses déboires 
amoureux dans son journal. Elle sort trop, fume trop, boit 
trop, compte les calories et fantasme sur son play-boy de 
patron. Sa hantise : finir vieille fille. Ses objectifs : perdre 
du poids et trouver son prince charmant. 

L’irrésistible confession de la célibataire la plus célèbre 
de la planète. »

On fait donc la rencontre de Bridget, une femme tout à fait « normale » comme nous au final et qui nous parle de ses relations amoureuses et de la pression qu’elle subit autour d’elle concernant ces dernières. Elle nous raconte ses dîners avec que des couples mariés qui lui demandent pourquoi elle est toujours célibataire comme si la femme ne pouvait pas exister que par elle-même mais seulement lorsqu’elle est casée. Mais elle nous parle aussi de ses parents, de ses amis de son boulot et de ses bonnes résolutions qu’elle ne tient (presque) jamais. Je me suis retrouvée plusieurs fois à rigoler toute seule dans ma chambre en lisant quelques passages. Ce livre a vraiment le don de vous donner du baume au cœur quand vous êtes un peu moins bien, une vraie petite pépite pour moi. J’ai d’ailleurs acheté le livre suivant car en effet la saga compte 4 livres : le journal de Bridget Jones ; l’âge de raison ; Bridget Jones : folle de lui et Bridget Jones Baby : le journal. C’est pour moi, un incontournable à rajouter sur votre liste.

J’espère que cet article vous donnera envie de découvrir ce livre !

 

Je vous souhaite une bonne lecture,

Amandine

4 réponses sur « |Lecture|: Le journal de Bridget Jones de Helen Fielding »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s