|Humeur|: l’hypersensibilité, c’est quoi?

Hello les Sparklies,

Aujourd’hui, je vous retrouve pour un sujet qui me tient beaucoup à coeur. Encore peu connue, l’hypersensibilité est un trait de caractère présent chez 1 personne sur 5. Elle se traduit par une sensibilité accrue, un ressenti plus intense des situations tant joyeuses que tristes. Il y a un peu plus d’une semaine je vous parlais de mon ressenti en tant qu’hypersensible et j’avais aujourd’hui envie de vous en parler plus en détails.

Souvent considérée comme une faiblesse elle est en réalité un avantage.

Pendant longtemps, face à mon trop plein d’émotions j’ai toujours cru que j’étais « faible » et que je devais m’endurcir car une simple remarque, ou une simple chose qui me touchait me faisait monter directement les larmes aux yeux, peu importe si c’était triste ou joyeux. Pendant longtemps, j’ai caché mes sentiments et j’ai gardé tout pour moi, car j’avais peur qu’en expliquant ce que je ressentais que l’autre ne me comprenne pas. J’ai toujours cru que c’était une faiblesse alors qu’en réalité c’était une force, je vivais plus les choses, j’étais plus heureuse, j’aimais plus, ce sont les nombreux avantages de l’hypersensibilité.

Savoir qu’on est hypersensible n’est pas évident car on n’en parle pas encore suffisamment. Le savoir est une chose, l’accepter en est une autre. J’ai commencé à me renseigner sur le sujet car ce que je ressentais me bouffait de plus en plus et tout le monde me disait que je devais apprendre à ne pas prendre autant les choses à cœur. Je n’y arrivais pas alors j’ai voulu savoir ce qui clochait chez moi.

Quand j’ai commencé à accepter que j’étais hypersensible, j’ai commencé aussi à vouloir expliquer à des personnes ce que je ressentais face à certaines situations et celles-ci ne m’ont pas prise au sérieux. L’accepter est difficile mais le faire comprendre aux autres l’est encore plus.

C’est difficile d’être hypersensible car on se sent toujours à l’écart comme s’il manquait quelque chose qui faisait qu’on n’était pas « normal », qu’on n’était pas comme les autres. Alors qu’en fait on est comme les autres, on ne vit et ressent juste pas de la même manière.

Mais alors comment peut-on savoir qu’on est hypersensible ? Quels sont les traits qui s’en dégagent ?

Tout d’abord, l’hypersensibilité peut se manifester de différentes manières chez un individu et peut être plus ou moins forte en fonction des personnes. Chacun la ressent différemment et est plus affecté par une ou plusieurs caractéristiques que d’autres.

Une très grande empathie

Les hypersensibles sont plus à l’écoute des autres, ils sont une bonne oreille et savent également reconnaitre quand quelqu’un ne va pas bien mais ne le dit pas, par exemple. Comme une sorte de 6èmesens.

Les émotions à fleur de peau

Quand on est hypersensible on ressent les émotions 100 fois plus fortement. Par exemple, je suis plus touchée par quelque chose et que ce soit triste ou joyeux cela me met dans tous mes états. Cela peut vous conduire à des moments de grande tristesse où on n’arrive pas à s’arrêter de pleurer ou qu’on pleure dès la moindre contrariété mais aussi dans des moments de grandes joies et de fous rires.

Dur avec soi-même

A cause de la peur d’être constamment jugé ou critiqué, on se critique nous-mêmes et on est très dur envers soi. On est super exigeant et on veut toujours être meilleur que ce que l’on est. On préfère souvent faire ça pour se préparer à ce que les autres pourraient dire.

Toujours dans l’analyse

Je dirais que ça c’est le point le plus dur, on est constamment dans l’analyse. L’analyse des dits, des non-dits etc. ça nous fait partir dans des situations parfois exagérées juste parce qu’on passe trop de temps à analyser et à en faire une déduction.

Solitaire

Que vous soyez introvertis ou extravertis, on aime être seul. Cela ne veut pas dire qu’on n’aime pas être avec les autres, mais seul on n’analyse pas, on ne réfléchit pas de trop et on n’est pas dans la peur constante d’être jugé.

Sensible aux bruits et odeurs

Depuis plusieurs années, j’ai développé une aversion à plein d’odeurs et de bruits. Je vous racontais notamment sur Instagram que dernièrement dans le train j’ai dû changer plusieurs fois de place car je ne supportais pas les bruits de bouche ou de souffle des gens à coté de moi. Pareil pour les odeurs, si ce n’est pas une odeur que je côtoie tous les jours cela me dérange vite et devient insupportable à un point que ça m’en donne un mal de tête.

Être une éponge

Un des désavantages le plus ennuyant est le fait d’absorber les émotions des autres qui nous entourent et de finalement se retrouver à ressentir comme la personne à qui l’on parle. Ce qui peut nous mettre dans des états pas possibles.

Difficulté à pardonner et à passer à autre chose

J’ai beaucoup de mal à pardonner, c’est presque impossible pour moi. Je reste souvent bloqué sur un truc pendant longtemps. Je ne suis pas rancunière car je ne cherche jamais à me venger mais je n’arrive pas à pardonner une personne donc je la sors complètement de ma vie.

 

En vous partageant cela sur Instagram, j’ai remarqué qu’on était énormément dans la situation et que pour les autres vous n’étiez pas au courant de cela, vous n’en aviez jamais entendu parler. J’espère que cet article vous éclairera sur l’hypersensibilité ou permettra à vos proches de vous comprendre un peu mieux.

 

Je vous embrasse,

Amandine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s